Les recasés de la République – Jean-Luc Touly & Roger Lenglet

Les recasés de la République – Jean-Luc Touly & Roger Lenglet

Plongée dans un des domaines les mieux protégés de la République…

Leurs  » placards dorés  » font rêver. Nichés au sein des institutions, des organismes paisibles, des fondations, ou à des postes enviables dans le secteur privé, ils jouissent de revenus confortables et échappent à toute pression. Le réseau des recasés de la République, qui abrite de nombreuses célébrités et une armée d’inconnus qui valent le détour, est un continent obscur, avec ses arcanes, ses lois, ses jeux d’influence feutrés…

Ce livre d’enquête, qui s’appuie sur des documents et des témoignages, aborde l’un des domaines les mieux protégés de la République Française. Il dévoile qui sont ces  » protégés du pouvoir « , ces hommes et ces femmes désormais éloignés des médias, et les raisons de leur accès à ces douillettes fonctions. En renouant le contact avec les personnalités les plus populaires, mais en découvrant aussi des anonymes assis sur des secrets explosifs, le lecteur trouvera de nombreuses réponses à ses interrogations sur les innombrables commissions et structures qui font de notre administration l’une des plus complexes au monde. À l’heure où l’on répète qu’il faut réduire les dépenses publiques et réconcilier les citoyens avec les politiques, il est temps de lever le couvercle de la marmite des recasés pour découvrir ce monde caché où grouillent tous ceux qui ont su se faire apprécier du pouvoir pour des motifs souvent peu reluisants ou que leur  » modestie  » condamne au silence…

Biographie de l’auteur
Roger Lengletest philosophe, et journaliste d’investigation. Jean-Luc Touly est militant associatif et juge prud’homal. Spécialistes du lobbying et de la corruption, ils ont notamment cosigné L’Eau des multinationales : les vérités inavouables (Fayard, 2005), L’Argent noir des syndicats (Fayard, 2008), Le vrai pouvoir d’un citoyen (François Bourin 2012) et Syndicats, corruption, dérives, trahisons(First, 2013).

0 Commentaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *